• Vert Avenir Rédaction

Ouvrir les fenêtres pour faire des économies d’énergies ? Vert Avenir RGE

Dernière mise à jour : 27 oct.

Cela peut paraître contradictoire, mais il faut aérer en grand sa maison pour optimiser son chauffage. 

aérer son logement
Aérer son logement c'est indispensable

Est-il bien raisonnable d'ouvrir en grand les fenêtres en plein hiver quand il faut faire des économies d'énergie et permettre à la chaleur de s'en échapper ?


La question se pose en effet. Les spécialistes s'accordent pour dire qu'il est absolument nécessaire d'aérer sa maison quelle que soit la température extérieure. Et ce à la fois pour des raisons de santé, mais aussi pour maîtriser sa consommation d'énergie.

Un argument important pour cet hiver, sobriété énergétique oblige, où il faudra être raisonnable et baisser les thermostats.


Or chauffer un logement nécessite plus d’énergie quand l'air est humide au lieu de sec.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, on consomme moins d'énergie à chauffer un logement bien aéré.

En effet, un volume d'air sec est moins énergivore à chauffer qu'un volume humide : en plus de l'air, le volume est chargé en (molécule) eau. Et nécessaire d'aussi chauffer cette élément...


Quand et comment aérer correctement sa maison ?

Pas question de laisser un filet d'air avec une fenêtre entre-baillée toute la journée. Car vous laisserez filer toutes vos calories ( chauffage NDLR)

Pour une aération efficace et optimisée, il faut ouvrir en grand entre 5 et 10 minutes deux fois par jour.

Les périodes idéales sont le matin entre 6h et 8h et le soir après 22h.


Pendant la journée, l'air extérieur est trop pollué.

L'idéal est de créer des courants d'air pour bien renouveler l'air. Ainsi l'air propre et sec entre à l'intérieur et chasse l'air humide sans déperdition importante de chaleur. Et l'air renouvelé se réchauffera mieux. Les pièces n'ont pas le temps de refroidir.

aérer son logement, les toxines dans l'air

Et en temps de pluie, généralement, aussitôt que le temps devient pluvieux, nous avons la fâcheuse manie de fermer les fenêtres. Entre le froid et les gouttelettes qui risquent de tomber sur le sol, c'est un geste qui nous semble approprié. Or, ce n'est pas une si bonne habitude.


Sauf en cas de fortes intempéries, pour assurer un climat sain à l'intérieur de la maison, il est recommandé de laisser au moins une fenêtre ouverte lorsqu'il pleut. En voici tous les avantages.

aérer son logement, information
Source www.amelioronslaville.com

A l’arrivée du froid, l’une des réactions les plus immédiates est de fermer les fenêtres. Une question de bon sens, dites-vous ?

Oui, mais alors, comment comptez-vous assurer l’aération à l’intérieur de votre domicile ?

En gardant les fenêtres ouvertes quelques minutes, vous lutterez contre divers problèmes de santé qui découlent de la baisse des températures et du niveau d’humidité interne.

Certes, en automne, les journées pluvieuses sont très régulières. C’est justement le moment de profiter de leurs bienfaits.

Car, la pluie n’ a pas seulement la vocation d’arroser les cultures agricoles, elle est également très bénéfique pour rafraîchir l’air.

Celui-là même que vous respirez tous les jours dans la maison. Or, si vous n’aérez plus votre intérieur convenablement, vous serez en proie à toute la poussière, les microbes et les particules toxiques. Voilà pourquoi il est indispensable de laisser les fenêtres ouvertes lorsqu’il pleut dehors. Ne serait-ce que pendant un moment. S’il n’y a pas d’orage puissant à l’extérieur et que l’averse n’est pas si virulente, n’ayez donc aucune crainte : l’eau ne pénétrera pas dans la maison, et n’endommagera pas votre décoration.

Au contraire, cela peut aider à purifier non seulement l’air extérieur, mais aussi l’air à l’intérieur votre habitation.


Lorsqu’il pleut?

  • si les fenêtres sont ouvertes, cela augmente le volume d’oxygène dans la maison, et la qualité de l’air s’en trouvera sensiblement améliorée. L’expérience est similaire au fait de sortir dehors : après le passage de la pluie, nous avons l’impression de respirer un air beaucoup plus pur, comme si elle venait de nettoyer l’environnement. Eh bien, l’effet est le même à l’intérieur de la maison. Ouvrir les fenêtres pendant et après la pluie est particulièrement bénéfique pour ceux qui vivent dans les villes, dans des zones très polluées où s’accumulent la poussière et la fumée.

Vous aimez l’odeur de la pluie ? Nous aussi

  • Normal ! Il faut reconnaître que cette senteur est unique, un mélange de fraîcheur et de propreté qui a le pouvoir de nous ressourcer et de nous détendre. Vous saviez qu’il existe même certaines bougies d’ambiance à l’arôme de pluie ? Pour désodoriser l’intérieur, nul besoin d’artifice ni de dépenser de l’argent. Vous pourrez en profiter gratuitement : il vous suffit d’ouvrir la fenêtre.

Allergie aux acariens ?

  • Enfin, si certains membres du foyer sont allergiques aux acariens, sachez qu’ils prospèrent dans la poussière même en automne et en hiver. Certes, ils augmentent fortement lorsque les températures grimpent, mais les acariens vivent dans la maison toute l’année. Sauf qu’ en été, nous sommes plus souvent en terrasse et nous ouvrons volontiers les fenêtres. Or, dès que les températures baissent, nous avons plutôt tendance à nous enfermer davantage. Fenêtres fermées et chauffage allumé, c’est le meilleur moyen de cohabiter avec les acariens. Sans compter que la poussière accumulée derrière le radiateur se dégage dans toutes les pièces. Vous l’inhalez sans même vous en rendre compte. La seule solution pour combattre ces microbes est d’aérer la maison le plus souvent possible.


La qualité de l'air intérieure et notre santé

Nous passons en moyenne 85% de notre temps dans des espaces clos (logements, écoles, bureaux, transports, lieux publics) où nous sommes exposés quotidiennement à une multitude de polluants présents dans l’air intérieur.

Origine des polluants intérieures

Des problèmes de santé, dus à ces expositions chroniques aux polluants de l’air intérieur sont aujourd’hui avérés et reconnus, se manifestant sous différentes formes, allant de l’irritation des voies supérieures au développement de certaines pathologies respiratoires chroniques telles que l’asthme, certaines substances étant également susceptibles d’avoir un effet cancérigène à long terme.



Aérer correctement, c'est indispensable