• Vert Avenir Rédaction

MaPrimeRénov’ : quelles évolutions attendre pour 2023 ?

Le gouvernement cherche à améliorer l’efficacité de MaPrimeRénov’, la principale subvention aux travaux d’économies d’énergie. Des réflexions sont engagées pour renforcer la prime, notamment sur l’isolation thermique des logements.


MaPrimeRénov’ va (encore) évoluer en 2023. Le ministre du Logement, Olivier Klein, a confirmé mardi 20 septembre que le budget de la principale subvention aux travaux d’économies d’énergie allait augmenter dans le cadre du projet de loi de finances pour 2023, passant de 2,4 à 2,6 milliards d’euros l’année prochaine. Il a ensuite esquissé quelques modifications à venir. Car le dispositif, créé en 2020, est souvent critiqué pour sa faible efficacité. L’an dernier, un rapport de la Cour des comptes pointait notamment le fait que l’aide finance en très grande majorité des gestes simples (86%), majoritairement des changements de mode de chauffage, au détriment de rénovations globales, plus efficaces. Certes, ces petits travaux génèrent des économies d’énergie, mais ils ne suffisent souvent pas à sensiblement améliorer la performance d’un bien rénové.


Un retour des programmes d'isolation 1 Euro?

Grâce à l'accompagnateur renov et son encadrement , le retour du programme isolation pourrait refleurir.

L'accompagnateur renov pourait être le garde fou afin de parer aux dérivées des entreprises peu scrupuleuse.


Aider les foyers très modestes (bleu) et modeste (jaune) dans leurs rénovations énergétiques.

S’il se félicite des très bon résultats du dispositif (1,5 million de chantiers financés en 2 ans), le ministre reconnaît donc toutefois quelques “ insuffisances”. “Il faut faire de plus en plus d’actes, mais il faut aussi aller plus loin sur la recherche de performance”, a-t-il concédé. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, avait relancé le sujet de la réorientation des aides vers les chantiers lourds quelques jours plus tôt, appelant à une réflexion sur l’évolution des mécanismes existants. “Quand on met de l'argent public, nous devons nous assurer que les opérations financées sont efficaces en matière de baisse des émissions de gaz à effet de serre", a-t-il déclaré lors d’une récente audition à l’Assemblée nationale.



Aides à la rénovation 2023, à quelles évolution doit-on alors s’attendre ?

“D’abord, on va aider les ménages les plus fragiles ( modeste et très modeste) , a indiqué Olivier Klein. L’objectif, c’est d’aider le plus ceux qui en ont le plus besoin. car ce sont souvent ceux qui vivent dans des passoires thermiques.” Pour autant, le gouvernement n’entend pas exclure les ménages aisés du dispositif. “On en mettra plus pour ceux qui en ont le plus besoin, mais on aidera tous ceux qui font des travaux”, a confirmé le ministre.


Revalorisation de certains forfaits

Ensuite, et c’est peut-être le changement le plus attendu, certains forfaits de MaPrimeRénov’ devraient être revalorisés afin d’inciter les ménages à engager des chantiers plus lourds. Le gouvernement refuse pour l’heure de dévoiler le détail des nouveautés à venir, mais l’Agence nationale de l’habitat (Anah), en charge de la distribution des aides, donne quelques indices. “Il faut sûrement revaloriser l’acte de travaux sur l’isolation, et donc il faut surement re-regarder le reste à charge des ménages, lorsqu’on arrive à les convaincre de s’engager dans une démarche d’isolation”, a déclaré sa directrice générale, Valérie Mancret-Taylor, lors d’un séminaire organisé par l’agence. “Les réflexions sont en cours”, a-t-elle précisé.